La réflexologie plantaire : une méthode ancestrale

Les origines de la réflexologie plantaire sont très anciennes. Sur un sarcophage égyptien datant de 2300 ans av JC, on peut observer des scènes représentant des soins de réflexologie plantaire et palmaire.


©CFDRM

En Chine, les grands maîtres de l'acupuncture pratiquaient une forme de la réflexologie, il y a plus de 1000 ans avant notre ère. Cette pratique de la réflexologie s'appuie sur les bases de la médecine traditionnelle chinoise : circulation de l'énergie dans les méridiens, équilibre du yin et du yang, théorie des 5 éléments, etc.


Ces traditions de soigner par un travail de pression sur les pieds se retrouvent également en Inde, en Amérique du Nord et d'autres pays. Il y a en effet plusieurs courants de réflexologie, mais tous ont un point commun, celui de voir dans une partie du corps, ici le pied en l'occurrence, le reflet de l'ensemble de l'organisme.


La réflexologie plantaire occidentale telle que nous la connaissons aujourd'hui est le fruit des travaux d'Eunice Ingham (1889-1974), une kinésithérapeute américaine qui établit une cartographie des zones réflexes plantaires.


Pourquoi les pieds ?

Eunice Ingham s'est aperçue lors de ses expérimentations que les pieds étaient plus sensibles que les mains, d'où de meilleurs résultats.

Les pieds sont la représentation du corps humain. Selon la cartographie établie, chaque zone réflexe est en lien avec une partie de l'organisme. L'effet réflexe utilise donc une technique qui permet d'agir à distance : cette technique diffère d'un simple massage car elle consiste en une pression rythmique sur des points précis.

© 2020 by Florence Robelet.

Centre de soins Ô - 10 rue Gambetta - 01150 Lagnieu

Sur RDV. Du lundi au samedi, de 9h à 20h

  • Black Facebook Icon